Actualisez votre approche de l’insuffisance cardiaque

Une meilleure prise en charge de l’IC passe par une mise à jour de l’ensemble d’ordonnances

Le prix de l’insuffisance cardiaque (IC) est lourd à payer pour les patients qui en sont atteints, pour leur famille et pour le système de santé canadien. 

Votre équipe dispose-t-elle de normes cliniques à jour et fondées sur les données probantes pour optimiser la prise en charge de vos patients?

L’IC au Canada

Plus de 650 000 Canadiens de 40 ans et plus sont atteints d’insuffisance cardiaque (IC)1.

Chaque année, plus de 92 000 Canadiens en reçoivent le diagnostic2.

Chez les personnes de 65 ans et plus, l’IC est la deuxième cause d’hospitalisation (la crise cardiaque arrivant au troisième rang)3.

En moyenne, une hospitalisation pour cause d’IC dure 8,9 jours et coûte 10 970 $ à notre système de santé4.

Risque d’hospitalisations répétées

L’IC est une maladie évolutive dont le taux de mortalité est élevé. Chaque nouvelle hospitalisation élève le risque de réhospitalisation et réduit l’espérance de vie. Ainsi, 21 % des patients hospitalisés pour cause d’IC sont réadmis à l’hôpital dans les 30 jours suivant leur congé pour des soins de suivi5.

L’IC est un lourd fardeau pour les familles canadiennes et le système de santé. Heureusement, il y a aujourd’hui plus que jamais des études ainsi que de nouveaux outils et dispositifs pour nous aider à traiter et à prévenir l’IC.

Une fois structurées et transposées en outils et processus optimisés, ces nouvelles connaissances peuvent améliorer le traitement de l’IC et la prévention des réhospitalisations. Mais encore faut-il que ces mises à jour se rendent jusqu’aux patients.

La Société canadienne d’insuffisance cardiaque (SCIC) s’est alliée à Think Research afin de mettre à jour son ensemble d’ordonnances pour la prise en charge de l’IC et l’harmoniser avec les données de recherche les plus récentes et probantes.

Le laps de temps moyen entre 2 hospitalisations diminue de 28 jours après chaque réhospitalisation

Après chaque hospitalisation, les patients sont réhospitalisés un mois plus tôt que la dernière fois.

Par exemple, dans une étude menée par Alberta Health Services auprès de plus de 40 000 patients atteints d’IC, le laps de temps médian entre la première et la deuxième hospitalisation était de 168 jours. Ce laps de temps diminuait de 28 jours après chaque réhospitalisation subséquente. Le laps de temps entre le congé et la réhospitalisation diminue donc au fur et à mesure que la maladie progresse6. Pour renverser cette tendance de la mortalité et de la morbidité, le parcours de soins vers l’amélioration des résultats cliniques doit être emprunté dès la première hospitalisation du patient.

Hospitalisations : une étape cruciale pour améliorer l’évolution de l’IC

« Nous avons bien souvent tendance à nous dire : “Attendons de revoir le patient à la clinique quelques semaines après son congé.” Sauf qu’en réalité, nous sommes souvent débordés à la clinique externe, et plusieurs patients risquent de ne jamais prendre les bons médicaments si nous repoussons cette étape. Il nous faut donc agir dès maintenant pour aider les patients à obtenir les plus grands bienfaits possibles aussi rapidement que possible. »

Dr. Robert Mentz, investigateur principal de l’étude PRIME HF7

Le parcours à suivre pour améliorer la trajectoire de l’IC commence dès l’hospitalisation

Dans cette capsule vidéo, la Dre Anique Ducharme, présidente de la Société canadienne d’insuffisance cardiaque, explique comment la planification coordonnée du congé, l’importance concertée et continue accordée aux soins externes ainsi que le traitement médical fondé sur les lignes directrices et optimisé peuvent modifier la trajectoire à long terme de l’IC.

L’hospitalisation est une étape cruciale de la prise en charge de l’IC et représente une occasion unique d’améliorer les soins du patient.

Planifier le congé

Une planification hâtive du congé de l’hôpital et la prise des rendez-vous de suivi avant même ce congé comptent parmi les stratégies visant à réduire le taux de réhospitalisation. Consultez la liste de vérification pour le congé de l’hôpital qui se trouve dans l’ensemble d’ordonnances pour connaître toutes les mesures à prendre.

Il faut fournir aux patients des outils d’autogestion de la santé avant de leur donner leur congé. La détection rapide de changements subtils des symptômes est une aptitude essentielle que les patients atteints d’IC doivent développer et utiliser dans leur vie quotidienne.

La tenue d’un journal quotidien est une méthode éprouvée qui permet de surveiller les symptômes et de reconnaître les premiers signes d’une décompensation. Plus ce journal est tenu assidûment, meilleure est l’évolution de la maladie et plus longue est la survie.

La SCIC a collaboré avec des patients afin de mettre au point un journal d’insuffisance cardiaque pour les accompagner dans leur prise en charge. Nous encourageons les professionnels de la santé à télécharger ce document et à le remettre à leurs patients au moment de leur congé.

Sortir de l’inertie

Téléchargez l’ensemble d’ordonnances mis à jour de la SCIC

Les études cliniques qui ont porté sur des traitements médicaux fondés sur les lignes directrices ont montré que ces derniers améliorent les résultats thérapeutiques et diminuent les coûts pour les systèmes de santé.

L’inertie est cependant un obstacle bien connu à l’institution des traitements fondés sur les lignes directrices. Les cliniciens et les administrateurs des systèmes de santé croulent sous les priorités et les engagements. Le temps nécessaire à la mise à jour de la documentation et à la formation du personnel clinique les contraint bien souvent à repousser la réalisation de ce noble projet de plusieurs mois, voire de plusieurs années.

Les ensembles d’ordonnances (Order Sets) de Think Research™ facilitent l’harmonisation de vos protocoles cliniques avec les plus récentes recommandations fondées sur les données probantes. C’est pourquoi la SCIC a choisi Think Research comme partenaire pour mettre à jour son ensemble d’ordonnances pour la prise en charge de l’IC et faciliter l’accès aux dernières découvertes scientifiques.

Les établissements qui sont déjà partenaires du réseau de Think Research peuvent travailler de pair avec son équipe clinique et son service à la clientèle pour mettre en œuvre le nouvel ensemble d’ordonnances de la SCIC et veiller au maintien de son application.

Je ne fais pas partie du réseau de partenaires clients de Think Research

Vous pouvez tout de même obtenir l’ensemble d’ordonnances mis à jour. Le personnel de Think Research se fera un plaisir de vous venir en aide si vous avez des questions sur la mise en œuvre de cet ensemble d’ordonnances.

Branchez-vous sur Heart Failure Update 2020,
la plus importante conférence sur l’insuffisance cardiaque au Canada

Un événement numérique présenté par la Société canadienne d’insuffisance cardiaque

La SCIC lancera en juin 2020 un programme éducatif complet afin de faciliter l’institution de son ensemble d’ordonnances pour la prise en charge de l’IC et des autres recommandations fondées sur les données probantes. Surveillez cette page pour des mises à jour!

Au sujet de la SCIC

La mission de la Société canadienne d’insuffisance cardiaque (SCIC) est d’améliorer les soins offerts aux patients grâce à la recherche, à la défense de leurs intérêts, à l’éducation et à l’élaboration de pratiques exemplaires dans le domaine des troubles d’insuffisance cardiaque.

Comité directeur de l’ensemble d’ordonnances de la SCIC

- Dr. Jonathan Howlett -
MD, FRCPC, FCCS, FHFSA(Hon)

Professeur de médecine clinique, Université de Calgary
Libin Cardiovascular Institute of Alberta, South Health Campus, Calgary
Président fondateur, Société canadienne d’insuffisance cardiaque Calgary (Alberta)

- Dr. Shelley Zieroth -
MD, FRCPC, FCCS, FHFSA, FESC, FACC

Professeure adjointe de cardiologie, Université du Manitoba
Directrice, SBH HF and Transplant Clinics Directrice, Medical HF Program, WRHA Cardiac Sciences
Ancienne Présidente, Société canadienne d’insuffisance cardiaque Winnipeg (Manitoba)

- Dr. Stephanie Poon -
MD, MSc, FRCPC

Codirectrice médicale, Heart Function and Rapid Cardiology Assessment Clinic Cardiologue, Sunnybrook Health Sciences Centre
Professeure adjointe, Université de Toronto Toronto (Ontario)

Pour nous joindre

Société canadienne d’insuffisance cardiaque (SCIC))
1100-222 Queen Street
Ottawa, (Ontario) K1P 5V9
Tél. : 1.877.569.3407, poste 418
@CanHFSociety
Visitez le https://heartfailure.ca/

Footnotes
1, 2) 2017 Heart disease in Canada: Highlights from the Canadian Chronic Disease Surveillance System.
3) A snapshot of Health in Canada as Demonstrated by Top 10 Lists. Canadian institute for Health Information. Hospital Stays in Canada (2017–18).
4) Canadian institute for Health Information. Hospital Stays in Canada (2017–18).
5) O’Connor, Christopher M. “High Heart Failure Readmission Rates: Is it the Health System’s Fault?” JACC: Heart Failure, May 2017
6) Bakal, Jeffrey A., et al. “Heart Failure Re-Admission: Measuring the Ever Shortening Gap between Repeat Heart Failure Hospitalizations.” PLoS ONE, vol. 9, no. 9, 2014, doi:10.1371/journal.pone.0106494.
7) Ivabradine use more consistent in HF patients with in-hospital recommendation

Ce contenu a été créé exclusivement par la Société canadienne d’insuffisance cardiaque, une société médicale sans but lucratif qui reçoit une aide financière de la part de partenaires commerciaux pour la mise en œuvre de ses activités éducatives. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez cliquer ici.